Collaborations

Moritz Eggert

Compositeur, pianiste, performeur, chef d’orchestre, auteur

Moritz Eggert est né en 1965 à Heidelberg. Il commença très jeune à étudier le piano et, en 1975, il entreprit sa formation au Dr Hochs Konservatorium de Francfort, d’abord en piano (avec Wolfgang Wagenhäuser) et en théorie, puis en composition (avec Claus Kühnl). Parallèlement, il fut claviériste dans différents groupes, entre autres avec le guitariste Marcus Deml. Après son baccalauréat il poursuivit ses études de piano à la Musikhochschule (Conservatoire Supérieur de Musique) de Francfort auprès de Leonard Hokanson. En 1986, il s’installa à Munich pour étudier la composition avec Wilhelm Killmayer à la Musikhochschule de Munich. Il poursuivit ses études avec Raymund Havenith et Dieter Lallinger (piano) ainsi qu’avec Hans-Jürgen von Bose (composition). En 1992 il passa un an à la Guildhall School for Music and Drama de Londres où il suivit des études de troisième cycle en composition avec Robert Saxton.

En tant que pianiste, Moritz Eggert collabore avec de nombreux artistes : il est soliste dans des orchestres, il joue dans diverses formations de musique de chambre, et il est aussi très apprécié comme accompagnateur de Lieder. En 1989, Moritz Eggert fut lauréat du concours international  Gaudeamus qui récompense  des interprètes de musique contemporaine. Il fut le premier pianiste à présenter en une seule soirée l’intégrale des œuvres de Hans Werner Henze pour piano solo.

A titre de compositeur, Moritz Eggert a reçu plusieurs distinctions, entre autres le prix de composition du Festival de Pâques de Salzbourg, le prix Schneider-Schott, le premier prix au concours « ad Referendum » de la SMCQ à Montréal, le Siemens-Förderpreis et le prix Zemlinsky. Il passa six mois à Paris (1994/95) avec une bourse de la Cité Internationale des Arts. Il fut également lauréat du Prix de Rome, ce qui lui permit de passer un an (1996/97) à la Villa Massimo. Depuis 2003, il est membre titulaire de l’Académie des Beaux-arts de Bavière.

En 1991 il fonda avec Sandeep Bhagwati le festival A*Devantgarde pour musique contemporaine de jeunes compositeurs dont la onzième édition eut lieu en 2011. En 1997, la télévision bavaroise produisit un film d’une heure qui présentait son portrait (réalisation : Klaus Voswinckel).

Le cycle pour piano intitulé Hämmerklavier compte parmi les œuvres les plus connues d’Eggert. Outre la musique d’orchestre et la musique de chambre, les partitions pour théâtre musical représentent une part importante de son activité créatrice. Il a déjà écrit onze grandes œuvres pour théâtre musical, plusieurs opéras courts et de nombreuses partitions pour théâtre dansé et ballet.

Le travail de Moritz Eggert fut souvent au centre de l’attention médiatique. Il écrivit par exemple pour le championnat du monde de la FIFA un « oratorio du  football » très remarqué (la Profondeur de l’Espace) de même que la musique pour la cérémonie d’ouverture (Régie : Christian Stückl, décor : Marlene Pohley). Le quotidien Bild-Zeitung critiqua vigoureusement son opéra Die Schnecke (l’Escargot ; livret et régie : Hans Neuenfels), le traitant d’« opéra porno ». Son opéra Freax, écrit pour l’opéra de Bonn en collaboration avec Hannah Dübgen (septembre 2007) déclencha un scandale théâtral en raison du refus de Christoph Schlingensief d’en assurer la régie ; un collage des 22 opéras de Mozart (Vom zarten Pol) pour le concert d’ouverture du festival de Salzbourg fut très controversé, de même que son Fußballett pour le bal de l’Opéra de Vienne en 2008, que bien des spectateurs considérèrent comme un sacrilège. Il écrivit de nouveaux songs et arrangements avec orchestre pour le Pop-Duo 2Raumwohnung. Depuis quelques années  ses articles en tant que « Bad Boy » pour le journal spécialisé Neue Musikzeitung et son « Bad Blog of Musick » sont sources  de discussions sur l’esthétique de la musique et la politique culturelle. Parmi ses projets actuels, il y a un travail en collaboration avec Jan Fabre pour l’opéra d’Anvers, de nouveaux grands opéras pour Brême (All diese Tage, Première en avril 2012), pour Berlin (Komische Oper) et pour Ratisbonne ainsi qu’une soirée Faust avec Harald Schmidt et l’orchestre symphonique de Bochum sous la direction de Steven Sloane.

La télévision allemande a annoncé des créations de Moritz Eggert dans des émissions importantes. Depuis octobre 2010, Moritz Eggert occupe un poste de professeur de composition à la Musikhochschule de Munich.

L’Ensemble Variances est soutenu par Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Normandie, Région Normandie, Spedidam, Sacem, Ville de Rouen, Odia Normandie, Onda. L’Ensemble Variances est membre de Fevis, Futurs Composés, Bureau Export et Profedim. Il est membre du Groupement d'Employeurs Solstice, subventionné par la Région Normandie.

ShoppingASEhandelASErhvervIndexDKServiceIndexDK