Poème du feu

Le Télégramme

mai 2016

Le feu, la lumière, l'ombre semblent s'épouser ici pour créer une superbe musique.

Très belle soirée Sonik, jeudi soir, au Terrain Blanc. L'Ensemble Variance et le compositeur Thierry Pécou ont concocté un intéressant programme autour des œuvres d'Alexandre Scriabine. Maria Lettberg, pianiste virtuose et inspirée, a rendu un bel hommage à ce compositeur et la pièce de Marc Patch a largement conquis ses auditeurs. Alexandre Scriabine (Moscou 1872-Petrograd 1915) a toujours cultivé sa différence. Alors que le dodécaphonisme bat son plein, il emprunte des voies plus personnelles, s'inspire de Liszt, de Chopin et admire Wagner. Il consacre la fin de sa vie au piano. Maria Lettberg restitue parfaitement les sentiments contenus des Trois Morceaux opus 52. Douleur, contemplation, drame marquent les Cinq Préludes de l'opus 74.

Une musique sombre et intime

Carjez Gerretsen, clarinette, joue Noud de Gérard Grisey, une pièce pour clarinette-contrebasse. Avant la première note, il allume une bougie comme pour mieux accentuer le caractère intime de cette musique un peu sombre. Puis, la pianiste joue le fameux Poème de l'extase de Scriabine, transcrit pour le piano. Couleurs, humeurs, polyphonie... cette oeuvre que le compositeur voulait titrer Poème orgiaque, évoque « des idées messianiques entre l'homme et son créateur ».

Voyage chez les anciens mexicains

Après une courte pause, Thierry Pécou, au piano et Lina Gourdjia, violon, créent Soleil-Feu. Il est ici question du mythe de la création du monde chez les anciens Mexicains. Le violon, aux tons parfois tziganes, dialogue avec un piano percussif. Le premier est souvent rempli de douceurs, le second, dans les aigus, épouse un rythme soutenu. Le feu, la lumière, l'ombre semblent s'épouser ici pour créer une superbe musique.

Une musique tonale

Pour terminer, l'ensemble Variance et Thierry Pécou vont à nouveau éblouir le public. Silver de Marc Patch, pour flûte, clarinette, violon, violoncelle et piano est une merveille de timbres, de rythmes, de musique. Le compositeur, tout comme Thierry Pécou, écrit une musique tonale, au long de laquelle les instruments se répondent, s'unissent, font leur chemin. C'est à tout moment plein de belles couleurs, d'émotions, à dix mille lieues des musiques abstraites souvent intello et difficiles d'accès. Ici la musique est un vrai plaisir que l'on partage avec ses interprètes et qui restera certainement dans les mémoires.

Article original sur Le Télégramme

L’Ensemble Variances est soutenu par Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Normandie, Région Normandie, Spedidam, Sacem, Ville de Rouen, Odia Normandie, Onda. L’Ensemble Variances est membre de Fevis, Futurs Composés, Bureau Export et Profedim. Il est membre du Groupement d'Employeurs Solstice, subventionné par la Région Normandie.

ShoppingASEhandelASErhvervIndexDKServiceIndexDK