Sangâta

Sangâta

Une création franco-indienne de Thierry Pécou

Lire

Présentation

Très tôt, Thierry Pécou a ressenti le besoin d’élargir ses horizons pour enrichir ses compositions. Depuis lors, il n’a cessé d’explorer les cultures, les traditions orales, les pays pour devenir un compositeur épris de voyages. Son dernier voyage en Inde remonte au mois de janvier 2018, aux côtés de ses acolytes de l’Ensemble Variances, Anne Cartel et Carjez Gerretsen.
Thierry Pécou est fasciné par la richesse de la musique indienne et ses différences flagrantes avec la musique « occidentale ». En février 2018, le compositeur a emmené l’Ensemble Variances pour une série d’ateliers avec des musiciens indiens, dirigeant chaque session depuis son piano. Le résultat, intitulé Sangâta, est un programme festif et rythmé écrit dans une langue que nous connaissons tous, la musique ! Ce programme a d’ores et déjà̀ été joué dans deux festivals indiens et a été accueilli avec enthousiasme par le public.

Certains écrivent des carnets de voyage. Thierry Pécou, lui, transforme ses pérégrinations en partitions.

Le Figaro, 2018

Musique inventive et étonnamment familière, Sangâta délivre un plaisir hédoniste et profond, que saluera le public d’une standing ovation.

Le Monde, 2018

En créant Sangâta, un véritable échange entre ces deux cultures, Thierry Pécou a veillé à ne pas dénaturer l’essence de la musique indienne : ses micros-variations perpétuelles basées sur l’humeur de l’instrumentiste ou encore l’heure de la journée. Chaque performance est ainsi unique.
Basé sur le rythme donné par le tabla, l’instrument à percussion de référence en Inde, le piano, la clarinette et la flûte rencontrent le violon indien et la sonorité unique de la flûte bansuri. Les instruments se répondent, s’affirment et s’unissent. La distribution étant libre d’un concert à l’autre, chaque performance aura ses couleurs et saveurs propres. Ne soyez d’ailleurs pas surpris si vous entendez soudainement des sonorités autres qu’indiennes ou classiques, les musiciens pourraient décider de voyager davantage !
Ce programme ne ressemble à aucun autre, et est donc difficile à décrire. Et si vous le découvriez par vous-mêmes ?

 

NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH
NEW DELHI, Festival Bonjour India
© KIRPAL SINGH

 

L'invité, Rishab Prasanna, n'a pas ménagé son talent afin d'offrir aux auditeurs un sublime concert. (...) La flûte magique de Rishab a conquis entièrement son public.

Ouest France, Locronan, 16 mai 2016

Ragini Shankar

Née dans une famille comptant des musiciens depuis sept générations, Ragini Shankar a débuté le violon à l’âge de quatre ans, sous l’égide de sa mère, Sangeeta Shankar, et de sa grand-mère, la célèbre violoniste Dr. N. Rajam. Ragini, dont le prénom est issu du terme "raga" renvoyant à l’univers mélodique de la musique classique indienne, a déjà joué sur les scènes musicales nationales les plus prestigieuses à l’image des festivals Sawai Gandharva Bhimsen Mahotsav à Pune et du Doverlane Music Festival à Kolkata, mais également à l'international. En tant qu’interprète virtuose, elle est reconnue comme l’une des artistes prometteuses de la scène hindoustanie.

Rishab Prasanna

Rishab Prasanna est né dans une famille de musiciens de renom, fils et disciple du grand maître Pandit Rajendra Prasanna. Nourri par la tradition musicale de Bénarès (Banaras Gharana), Rishab est tout aussi à l’aise avec le répertoire classique que les formes traditionnelles régionales telles le thumri, le chaiti, le kajri et le dhun. Il commença à voyager en Europe en 2009 pour découvrir les nouveaux langages musicaux. Ainsi il découvrit la musique folk suédoise, le jazz et la musique contemporaine. Depuis, il associe les sonorités de sa flûte indienne à de nombreux projets avec des artistes issus d'univers musicaux très variés (Marc Nammour, Avishai Cohen, Issa Murad, Davy Sur, Pedro Soler).

Amaan Ali Khan

Amaan Ali a grandit dans une famille de musiciens. Fils du grand maître du sarangi Ustad Ghulam Sabir Khan, il apprit la pratique du tabla aux côtés d’Ustad Manju Khan. Amaan a reçu de nombreuses distinctions dont la médaille d’or de la radio nationale (All India Radio) en 2002. Il a également accompagné plusieurs artistes de renom (Shubha Mugdal, Begum Abida Parveen, Ustad Sabir Khan) en Inde et dans le monde entier.

Programme

Musique Hindoustanie

Deux ragas

Michael Elisson

Interlude for Tori pour piano électrique

Richard Blackford

Murmurations pour flûte et clarinette

Thierry Pécou

Sangâta pour flûte bansuri, violon indien, tabla, flûte, clarinette, piano électrique et harmonium

Effectif

Artistes invités

Ragini Shankar violon
Rishab Prasanna flûte bansuri
Amaan Ali tabla

Ensemble Variances

Anne Cartel flûte
Carjez Gerretsen clarinette
Thierry Pécou piano électrique Fender Rhodes, harmonium indien

Partenariat

Coproduction CIMN Détours de Babel / Alliance Française de Delhi / Ensemble Variances / Kalasetu.

L’Ensemble Variances est soutenu par Ministère de la Culture et de la Communication - Drac Normandie, Région Normandie, Spedidam, Sacem, Ville de Rouen, Odia Normandie, Onda. L’Ensemble Variances est membre de Fevis, Futurs Composés, Bureau Export et Profedim. Il est membre du Groupement d'Employeurs Solstice, subventionné par la Région Normandie.

ShoppingASEhandelASErhvervIndexDKServiceIndexDK